vendredi 9 décembre 2016

Loom, un jeu vidéo tramatique



Je vous ai présenté il y a peu mon jeu vidéo préféré préféré ainsi que mon troisième jeu préféré, mais il y en a un autre qui compte beaucoup pour moi. Et celui-ci, je l'ai découvert très très très jeune.
C'est même quasiment le premier jeu vidéo auquel j'ai joué, biberon à la main. 

La preuve en image.

Loom est un jeu d'aventure de LucasArts de la bonne époque des point & click. Ce n'est pas le plus connu (même s'il y a un personnage dans Monkey Island qui est là pour en faire la pub), mais il ne ressemble à aucun autre jeu : pas d'actions, pas d'inventaire, pas de dialogues à choisir, juste une quenouille magique pour faire de la musique. 


On joue Bobbin Threadbare, un jeune homme de la guilde mystérieuse des Tisserands qui veut retrouver les siens transformés en cygnes. Les Tisserands ont le pouvoir de tisser le Motif du monde à l'aide d'un grand métier à tisser (Loom, donc) et d'une quenouille magique qui permet de lancer des trames en combinant 4 fils colorés (traduction : lancer des sorts en combinant 4 notes de musique représentées par des couleurs). Par exemple, la trame d'ouverture permettant d'ouvrir un peu tout est : E (mi jaune) C (do rouge) E (mi jaune) D ( orange).
Et donc Bobbin va traverser le monde, rencontrer d'autres guildes, et rencontrer la Mort / le Chaos.

Allez, une petite teinture verte pour la laine blanche !
(Et merci les hispanophones pour les gif animés de Loom !)

À l'époque (des biberons) je n'y comprenais rien, j'avais un autre jeu plus adapté à mon âge (et très laid), mais rien à faire, Loom me fascinait et je ne pouvais pas m'empêcher d'y jouer. Même si je restais souvent bloquée au premier écran car je ne savais pas comment passer à la suite, je ne me lassais pas de faire tomber la dernière feuille d'automne.

La dernière feuille de l'année.
Ouais, ce premier écran m'a vraiment marquée ! ^^'
En même temps, c'est triste de voir tomber une si jolie feuille, non ?

Mais en grandissant j'ai finalement pu aller plus loin, et même le terminer. Il n'a rien de compliqué, il faut juste penser à prendre des notes (pour ne pas oublier les notes des sorts, huhu) car les combinaisons pour les sorts changent à chaque partie ! Il y a aussi trois niveaux de difficulté (pour le plus facile on a les notes qui s'affichent directement sur notre quenouille, et pour le plus dur il n'y a rien donc il faut bien connaître l'emplacement des notes sur le bâton), avec même une petite scène bonus seulement visible dans la version "Expert" ! 
Par contre, ce jeu est très sanglant (il y a plein de morts, avec éclaboussures de sang), plutôt sombre, mais aussi très poétique et onirique. Et comme j'y joue régulièrement depuis toute petite, ma compréhension de l'histoire a évolué au fil des ans. 

Métier à tisser et œuf de cygne…
Pas de doute, c'est bien Loom !
Avec des effets spéciaux de toute beauté !
Malheureusement, Loom n'est pas si facilement trouvable (légalement). LucasArts s'est ENFIN décidé à le ressortir sur Steam, mais il n'y est seulement qu'en anglais alors que la version française existait à sa sortie… 😞 Puis sur Steam je le trouve moche, je préfère continuer à jouer à ma vieille version pixellisée (je suis très attachée à la version EGA en 16 couleurs qui est moins "jolie" que la version VGA en 256 couleurs, mais c'est celle avec laquelle j'ai grandi) que je relance régulièrement sur ScummVM (cet émulateur magique qui permet de jouer très facilement aux vieux jeux LucasArts)

Ouais la version EGA est moche.
Mais qu'est-ce que je l'aime !

Il faut absolument que je vous parle de la musique aussi, qui est vraiment sublime. J'adorais l'écouter sur cassette audio. Et un beau jour, voilà que je l'entends à la télé, dans un reportage sur un ballet de danse : « Oh, Maman, ils ont fait un spectacle à partir de la musique de Loom !!! Avec des cygnes en plus ! »
Ce que je ne savais pas, c'est que la musique n'avait pas été imaginée pour le jeu, elle existait depuis bien longtemps et avait été composée pour un ballet par… Tchaïkovski. Depuis ce jour, Le Lac des cygnes est devenu mon ballet préféré. Ma mère m'a emmenée le voir plusieurs fois, dans différentes versions en plus. La version du chorégraphe Mats Ek m'a beaucoup marquée, et j'aime aussi vraiment d'amour la parodie de la Danse des petits cygnes par les Ballets Trockadero de Monte Carlo.



Alors quand Tit'Lili m'a parlé du cygne qu'elle crochetait, j'ai tout de suite réclamé le modèle pour me faire aussi cet animal qui représente à la fois mon premier jeu vidéo préféré et mon ballet préféré. Le corps du modèle en question est plutôt bien pensé, mais pas la tête : elle a la même taille que le cou, et pareil pour le bec. J'ai préféré agrandir la tête, ajouter du noir et faire des diminutions pour le bec. D'ailleurs, le cou et la tête doivent obligatoirement être renforcés avec du fil de fer, car ce n'est qu'un simple tube droit (ou alors il faut faire des rangs raccourcis, comme Tit'Lili (ouais, je lui propose des techniques géniales, mais ne les applique pas moi-même !)). Puis les ailes sont crochetées sur un autre tube, et je n'en ai pas trop compris l'intérêt, une simple chaînette aurait suffit je pense (plus rapide à faire, mais peut-être moins joli ?).

Corps sans ailes.
Qu'il est beauuu !
Cygne vu de dessus.
Plouf plouf dans les étoiles.

Étant lancée sur Loom, il me fallait quand même un petit Bobbin ! Je me suis inspirée du modèle de jawa de Lucy Collin : un p'tit bonhomme avec une capuche, c'était parfait. J'ai modifié les bras pour avoir des manches évasées, et la capuche pour avoir un col qui revient devant.
Mon premier petit Bobbin a les yeux mal placés, ils sont trop bas je pense. Et je trouve que le gris choisi est un peu trop clair. J'en ai donc fait un deuxième, avec des yeux mieux placés, mais pour le coup le gris est vraiment trop foncé. J'ai tenté une capuche un peu plus large pour le deuxième, mais je n'arrive pas à savoir si c'est mieux : c'est peut-être plus mignon, mais moins ressemblant ?

Oh, et les personnages que Bobbin rencontre lui disent souvent que le tissu de ses vêtements est vraiment magnifique et qu'ils n'ont jamais rien vu de tel avant. Donc pour rendre ce côté précieux, j'ai ajouté deux fils brillants (un argenté et un vert-doré) à mon fil de coton. Du coup mes petits Bobbin brillent de mille feux : c'est beauuuuuu ! En fait, j'ai carrément mis de la paillette dans tout : cygne, Bobbin, et même la dernière feuille d'automne.

Premier petit Bobbin.

Deuxième petit Bobbin (qui briiiiiiille).
Deux p'tits Bobbin pour le prix d'un !  
Deux p'tits Bobbin et un cygne pour le prix d'un !
On dirait qu'ils pêchent le cygne en fait…

Allez zou ! On fait un petit tour rapide du jeu avec quelques scènes !
Attention, c'est le retour des effets spéciaux de folie (et des divulgâchages, aussi…) !

Dans un cimetière, la frontière entre les morts et les vivants n'est pas bien claire,
le Motif (du tissu de l'univers) y est donc très fin.
Non, vilain dragon ! Ne mange pas les moutons !
« Alors comme ça, le dragon du coin attrape les moutons pour les manger ? »
« Facile ! Un p'tit sort et c'est bon ! »
(Pensez à bien regarder les gif jusqu'au bout hein ! ^^)
« Et voilà ! Le dragon ne vous verra plus ! »
« Ha ha ha ! J'ai changé l'or du dragon en paille ! »
« Et maintenant, je vais l'endormir… »
(Pensez à bien regarder les gif jusqu'au bout hein ! ^^)(bis)
Le Lac des Cygnes !
Oh ! Mais Dame Cygna Threadbare est là !
« Mais si on ne peut pas arrêter le Chaos, que doit-on faire ? »
« Il faut soit l'accepter, soit… s'échapper ! »

Bon, et pour faire dans l'originalité, la traditionnelle rencontre avec les Picos !
La légende dit que de voir un Tisserand sans son habit provoque la mort. C'est ce que nous allons voir…
« Dois-je avoir peur de ce que tu dissimules sous ce bel habit ? »
« Si le Néant ne te fait pas peur, ne te gêne pas ! »
« Ahhhhhh ! Nooooon ! PicoJudu est moooooort… »
« S'il-te-plaît, Bobbin, sauve-le, je t'en prie ! »
« Ok, ok. Tadam ! »
(Pensez à bien regarder les gif jusqu'au bout hein ! ^^)(ter)
« Il ne pourra pas dire que je ne l'avais pas prévenu, hein. »

Voili voilou ! 
Dites-moi, vous connaissiez ce jeu ? Y avez-vous joué ? Je suis quand même un peu triste qu'il ne soit pas aussi connu que les autres jeux du studio : il y avait deux suites qui étaient prévues, mais qui ont été malheureusement abandonnées… 😞

Je crois qu'on peut en conclure que j'aime les personnages noirs à capuche en fait ! 😉



Fils utilisés :
 Comète de Cheval Blanc, coloris 16 et 71.
 Sunny de Cheval Blanc, coloris 12 et 30.
 Victory de Lammy Yarns, coloris 214.
 Deco 8 de Distrifil, coloris 45.
 Lamé de Morelfil, coloris Silver 09, Gold 07 et Mixgreen 23.
Crochets utilisés : 3 mm pour les tisserands et le cygne, 1,75 mm pour la feuille.
Taille finale : 8 cm de long sur 9 cm de haut pour le cygne, et 7 cm de haut sur 6 cm de large pour les tisserands.

Lien(s) utile(s) :
 Loom sur Wikipedia
 Loom sur Steam
 Modèle du cygne par Brigitte Read (en anglais)
 Modèle du mini Jawa de Star Wars par Lucy Collin (en anglais)
 Modèle de la feuille d'érable par Michelle de The Painted Hinge (en anglais)

10 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, mais j'adore lire tes petites histoires!
    Et puis tant d'effets spéciaux de bon matin, ça me met de bonne humeur :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça te met de bonne humeur ? Tant mieux, j'avais peur que ça fasse fuir les gens ! 😅

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec toi pour le cygne. Le tuto pèche un peu pour le cou et la tête. Si on n'utilise pas de fil de fer ou de cure-pipe, il faut incliner soit-même le cou avec des rangs raccourcis ou autre méthode. Et pour la tête et le bec, modifier un peu le nb de mailles suivant les rangs, pour avoir une tête de cygne plus proche de la réalité.

    PS : ce passage du lac des cygnes est moins préféré (je ne connaissais pas la parodie, elle est sympa)
    PS2 : les étagères skip ont l'air bien solides ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma version du black swan ici :
      https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14051649_907299506048426_4058920744326411435_n.jpg?oh=4978ac10d490f692a8baf3e196ca2afa&oe=58F5F4A5

      Supprimer
    2. Elle est très belle, cette Odile ! Félicitations !

      Supprimer
  3. J'adore !!! Mais tu devrais faire une capuche qui tombe davantage sur le visage de Bobbin, non ? (C'est hyper dangereux de voir son visage !!!)
    Bravo pour les effets spéciaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben la capuche dans le jeu ne tombe pas tant que ça sur son visage… Le gris foncé a une capuche déjà bien large qui peut tomber sur sa tête.

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas ce jeu mais je suis impressionnée (comme toujours) par ton travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wow, c'est le meilleur compliment du monde, sachant que tout ce que tu fais est époustouflant et demande certainement plus de boulot que ce que je fais ! *_*
      Merciiiii !

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas non plus, mais c'est bien, on se fait découvrir mutuellement de jolis jeux, héhé. :) (encore un jeu à ajouter à ma liste d'envies Steam, donc !)
    En tout cas, je suis toujours autant bluffée par ta mise en scène et par la beauté de tes photos, tu me transportes à chaque fois ! :D

    RépondreSupprimer